Accueil > Être auteur > Organisation > Utiliser Notion pour écrire son roman

Utiliser Notion pour écrire son roman

Longtemps, je n’ai juré que par Excel pour organiser mon écriture. Fiches de personnages, plan de mon roman, liste de mes corrections… Tout y passait. Ou presque. J’avais quand même toujours, à côté, des carnets, des documents Word avec des notes en vrac et mal organisées, des tableaux Pinterest, des cartes sur PowerPoint… Bref, un joyeux bazar. Il m’arrivait souvent de retrouver une vieille idée dans un carnet abandonné et de me dire « Zut, ça aurait été sympa de penser à l’utiliser ! ».

Et puis j’ai découvert Notion. J’ai d’abord utilisé ce logiciel d’organisation pour gérer mon entreprise et ma création de contenus. Mais, quand est venue l’occasion de démarrer un nouveau projet de roman, je n’ai pas hésité à embrasser le merveilleux potentiel de Notion pour organiser toutes mes notes et mes idées. Dans cet article, je vous explique ce qu’est Notion et comment vous en servir efficacement pour organiser l’écriture de votre roman.

Pour en savoir plus sur mon nouveau projet de roman, Gisèle, suivez-moi sur Instagram !

Utiliser Notion pour écrire un roman

Information préalable

Notion est un outil assez simple à utiliser une fois qu’on le maîtrise, mais il faut du temps pour en comprendre tous les rouages. Cet article n’a pas vocation à rentrer dans les détails pour expliquer comment utiliser Notion.

J’ai moi-même suivi une formation sur le sujet, ce que je vous recommande de faire si vous voulez aller plus loin.

Notion, l'espace de travail tout-en-un | Zetoolbox.fr

C’est quoi, Notion ?

Notion est un logiciel d’organisation et de productivité, uniquement disponible en anglais actuellement, qui associe des pages blanches (pour la prise de notes) et des bases de données de différents formats : tableur, calendrier, liste, tableau à la Trello, galerie, etc.

Dans les pages de texte, on peut intégrer des titres et sous-titres, des tables des matières, des listes à puces, des listes à cocher, des emojis, des images, des citations…

Les bases de données peuvent contenir du texte, des chiffres, des formules, des tags, des dates…

Il est aussi possible de créer des modèles de pages ou d’élément de base de données pour aller plus vite.

Bref, on peut à peu près tout y noter. C’est un outil formidable pour vider son cerveau et s’assurer de n’avoir rien oublié.

C’est un paradis pour les gens qui, comme moi, aiment cocher des cases dans leur to-do liste, ranger et classer les informations, mettre les choses dans des petites boîtes et les petites boîtes dans des moyennes boîtes et les moyennes boîtes dans des grandes boîtes. #passionorganisation

Notion est aussi un espace entièrement personnalisable : on part d’une seule page vide, c’est ensuite à chacun de choisir ce qu’on y met et comment on organise son contenu.

Surtout, la grande force de Notion, c’est la possibilité de faire des liens entre tous les éléments : entre les bases de données, entre les pages, et même entre chaque bloc de texte.

Exemples pratiques :

  • Je peux créer une page générique pour tout ce qui concerne l’univers de mon roman
    • À l’intérieur de cette page, créer une sous-page dédiée au système d’éducation
      • Dans cette sous-page, créer une autre sous-page au sujet d’une école de magie spécifique
        • Dans la page de cette école, faire un lien vers la page qui concerne mon système de magie et vers les fiches de personnage des professeurs de l’école

Est-ce que c’est merveilleux ? Oui.


Comment j’utilise Notion pour organiser mon roman

Je vais ici présenter ma méthode, mais bien sûr rien ne vous oblige à l’imiter. Ce n’est qu’une suggestion ! Je ne connais pas encore d’autres auteurs qui utilisent Notion, mais chacun devrait l’utiliser de la façon qui lui convient.

Le tableau de bord

La première chose que j’ai mise en place dans Notion pour mon roman, c’est le tableau de bord – ou le hub. Il s’agit d’une page qui est à la racine de toutes les autres et me permet d’accéder rapidement aux informations les plus importantes.

Cette page présente d’abord la liste des étapes à suivre pour créer mon roman :

  1. Trouver une idée
  2. Développer l’idée
  3. Rédiger
  4. Corriger
  5. Publier
  6. Faire connaître le roman

Au sein de chaque section, j’ai intégré soit les bases de données à remplir à l’étape concernée (ex : les fiches de personnages dans l’étape « développement »), soit des to-do listes avec les choses à faire à chaque étape (ex : choisir entre édition traditionnelle et indépendante à l’étape « publication »).

Notion - le hub de mon roman

Les bases de données

Les bases de données, justement, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit tout simplement d’un inventaire de données qui sont organisées selon des propriétés communes. Si ça vous semble encore un peu abstrait, prenons un exemple :

Dans ma base de données « Personnages », chaque élément (donc chaque personnage) a les propriétés suivantes : Nom, Rôle dans l’histoire, Objectif, Arc narratif, Archétype.

Donc dès que je crée un nouveau personnage, toutes ces catégories sont disponibles et je n’ai plus qu’à les remplir. Ça me permet de vérifier que j’ai bien pensé à définir l’objectif et l’arc narratif de chacun.

J’ai aussi créé des templates dans cette base de données pour avoir d’autres éléments de la fiche de personnage pré-construits – mais bon, là, on rentre dans des détails trop techniques.

Voici un aperçu :

Notion - fiche de personnage

Voici quelques exemples des bases de données que j’ai déjà créées :

  • Personnages
  • Éléments sur lesquels faire des recherches
  • Liste de scènes
  • Journal de bord

Cette dernière base me permet de créer une entrée à chaque nouvelle séance d’écriture et d’y noter mon objectif, mon humeur, puis ce que j’ai finalement réalisé, ce que je veux pour la prochaine fois…

J’aurais aussi pu créer une base de données sur les différents lieux, ou sur mes idées d’autres histoires… Ce n’est pas encore le cas, mais ça viendra peut-être. L’avantage avec Notion, c’est qu’on peut toujours très facilement changer de façon de fonctionner 🙂

Les to-do listes

Hormis ces bases, j’ai aussi des listes de type « to-do » (avec des cases à cocher très satisfaisantes, dont le texte est grisé et barré une fois que c’est fait).

J’utilise ce type de liste pour noter des choses comme :

  • Mes idées d’histoires à écrire un jour (dans laquelle j’ai pioché pour mélanger les concepts « vieux train », « mariage arrangé » et « histoire de sœurs » qui sont à la base de mon nouveau projet)
  • Les étapes à suivre dans mon roman en cours, telles que « rédiger le synopsis » ou « faire la liste des sous-intrigues »
  • Les questions à traiter qui me viennent au cours de mes moments de brainstorming, comme « qu’est-ce que l’héroïne prévoyait pour son avenir avant l’événement déclencheur ? » ou « comment est-ce que l’antagoniste espérait s’en tirer politiquement en faisant une chose pareille ? »

Et à part Notion ?

Même si j’aime beaucoup ce nouvel outil, Notion n’est pas totalement auto-suffisant.

Aujourd’hui, où je suis encore au début de la phase préparatoire, j’utilise beaucoup la bonne vieille méthode carnet + crayon pour étoffer mon récit. Les idées me viennent plus facilement comme ça. Ensuite, je sélectionne celles que je veux retenir et je les recopie au bon endroit dans Notion.

J’ai toujours aussi un tableau Pinterest sur lequel je procrastine fais beaucoup de recherches.

Au moment de la rédaction, j’utiliserai aussi un vrai traitement de texte comme Scribbook ou Word. Notion a en effet le défaut de ne pas offrir de correction d’orthographe et de ne pas pouvoir se connecter à Antidote (sauf pour la version web).

Lire aussi : Mes 4 outils indispensables pour écrire

Pour l’instant, je n’ai pas créé de tableau Excel pour ce projet de roman. L’avenir dira si Notion a vraiment réussi à le détrôner, ou si Excel prendra sa revanche…


Bien sûr, Notion peut être utilisé pour plein de choses que la préparation d’un roman : faire une liste de livres à lire ou de pays à visiter, organiser sa semaine… ou encore préparer ses articles de blog 😉

Avez-vous déjà utilisé Notion pour écrire un roman ? Quelle est votre méthode ? Partagez-la en commentaire !

12 commentaires sur “Utiliser Notion pour écrire son roman”

  1. J’utilise depuis de nombreuses années Ulysses pour écrire et prendre des notes, mais lorsque le roman impose un plan précis, je préfère alors Aeon Timeline, qui rend les arcs et le rangement des lieux que nos personnages visitent plus aisés.

      1. Il existe une version de démonstration pour Aeon Timeline. Ulysses et Aeon Timeline sont tous les deux disponible sur Setapp (le Netflix des apps). Mais pour utiliser ses applications il faut avoir un Mac.

        1. Merci Astrid pour cet article très intéressant. J’avais envie de me plonger dans Notion depuis longtemps, vous venez de créer le déclic pour m’y mettre sérieusement !!
          J’ajoute un site explicatif de notion en français :
          http://www.notionfacile.fr
          Merci 🙏🏼

        2. Merci Astrid pour cette présentation. Le logiciel a l’air très riche et bien utile quand on sait s’en servir. Je vois qu’il y a une version gratuite, je crois que je vais faire un essai !

        3. Super inspirant, merci pour la découverte 🙂 hésites pas à venir faire un tour sur mon site Intel-blog.fr et à t’abonner si ça te plaît 😀

        4. Retour de ping : 5 trucs et astuces pour utiliser Notion plus efficacement - L'Astre et la Plume

        5. Article super intéressant merci beaucoup, c’c’est la première fois que je trouve quelqu’un qui parle de Notion pour organiser son roman
          Est-ce que tu partages tes template ?
          Encore merci pour article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.