Outil d’écriture : Construire le plan d’un roman sur Excel (mise à jour)

Comment structurer un roman et quel logiciel utiliser pour le faire ?

Mon précédent article sur le sujet date d’il y a 2 ans et mérite aujourd’hui une mise à jour. En effet, je maîtrise mieux les enjeux de la planification d’un roman et j’ai adapté mes propres méthodes. Avant de vous expliquer pourquoi Excel est, selon moi, un excellent logiciel pour organiser le plan de son roman, j’aimerais revenir sur l’essentiel.

Pourquoi construire le plan de son roman avant de l’écrire et comment le constituer ?

Construire le plan d’un roman sur Excel

Pour consulter mon modèle de plan sur Excel et plein d’autres outils d’écriture, inscrivez-vous à ma newsletter  >> cliquez ici.

MODELE GRATUIT

Construisez votre plan dès maintenant !

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez votre modèle Excel gratuit pour construire dès maintenant le plan de votre roman


Faut-il faire un plan avant d’écrire un roman ?

Premièrement : ça n’a rien d’indispensable.

Beaucoup d’auteurs s’en passent (même des grands auteurs reconnus), ou bien se sentent obligés d’en faire un, mais ne l’utilisent pas. Construire un plan a beaucoup d’avantages, mais c’est une tâche chronophage qui peut donner l’impression de restreindre la créativité, que la rédaction ne réserve ensuite plus aucune surprise.

J’ai moi-même évolué sur cette question. Je ne faisais quasiment jamais de plan à l’époque où j’écrivais des fanfictions. Depuis que je travaille sur mes romans, cependant, j’ai de plus en plus besoin de m’organiser en amont. La construction d’une intrigue bien structurée est mon point faible, c’est pourquoi j’y consacre beaucoup d’efforts.


Quels avantages y a-t-il à construire un plan ?

Gagner du temps

Un plan vous permet de vous poser toutes les questions liées à votre intrigue avant de vous lancer dans la rédaction. Sans cette trame, vous risquez d’arriver au milieu de votre premier jet et de ne plus savoir comment avancer, ou bien de devoir reprendre les 3 chapitres précédents parce que vous serez parti dans la mauvaise direction.

Faire ressortir l’arc de votre histoire

Toute histoire a besoin d’un arc central, d’une colonne vertébrale qui la lie du début à la fin et tient l’ensemble (comme l’explique ce très bon article du site Mythcreants). Sans cet arc, les histoires risquent de devenir ennuyeuses, de s’égarer dans des intrigues secondaires incongrues et de perdre en tension. Préparer un plan vous aidera à vous assurer que votre arc est présent tout au long du récit, qu’il n’apparaît pas en retard et ne disparaît pas trop tôt. Vous pourrez vérifier que votre fin répond bien à votre début et que c’est bien votre protagoniste qui joue le rôle principal dans cet arc

Organiser un roman complexe

Par exemple, si vous multipliez les narrateurs, si vous mélangez les temps de narration, si vous utilisez des flash-backs, si vous construisez un roman à mystères ou un roman policier. Vous devez vous assurer que vous apportez les informations dans le bon ordre pour que le lecteur les comprenne ou, au contraire, qu’il reste dans l’ombre. Un plan vous permettra de vérifier que les indices sont distillés au bon moment

Faciliter les corrections

Une fois votre premier jet rédigé, vous pourrez revenir à votre plan et voir si, et où, vous vous en êtes écartés. Si votre histoire s’en trouve affaiblie, vous saurez comment la remettre sur le bon chemin

Découper la tâche en petits morceaux

Se dire « allez, j’écris un roman ! » peut être intimidant, surtout quand on débute et qu’on ne sait pas par où commencer. Réduire ce Grand Projet en chapitres et en petites scènes est une première étape qui permet de se mettre dans le bain. Et, une fois votre plan construit, vous saurez exactement comment attaquer le travail

Mesurer sa progression

Écrire un roman est une longue tâche dont on ne voit souvent pas le bout. Avec un plan, vous savez où vous en êtes dans votre processus d’écriture. Bon, même si ça ne tient pas compte des corrections 😉 !

Cependant, un plan ne résout pas tout. Je suis bien placée pour le savoir. Même en ayant fait un plan pour le tome 2 de mon roman Météorites, je me rends compte aujourd’hui que l’essentiel de mon premier jet est parti dans le mur.

La leçon ici est qu’il ne sert à rien de se lancer dans un plan tant qu’on n’a pas établi une base solide, à savoir définir le thème de son histoire et son arc principal (y compris la fin !). J’ai donc refait un plan en partant de la fin, très différent du précédent et qui me satisfait beaucoup plus (car oui, on peut faire et refaire des plans à toutes les étapes de l’écriture).


Comment faire le plan d’un roman ?

Un plan se construit de façon progressive en partant de votre synopsis. Le synopsis, c’est simplement la description de tout ce qui se passe dans votre roman.

Faire une liste d’événements

Commencez donc par faire la liste des événements qui se produisent. Gardez à l’esprit que ces événements doivent toujours avoir un enjeu : soit ils créent un problème pour le protagoniste, soit ils l’aident à le résoudre. « Harry va travailler et admire le paysage » n’est pas un événement. « Harry va travailler et se fait renverser par une voiture », si.

Ces événements doivent être connectés les uns aux autres : l’événement 1 va avoir des conséquences sur l’événement 2, l’événement 3 va résoudre le conflit de l’événement 1 mais en créer un nouveau, etc.

Découper les scènes

Découpez ensuite votre liste d’événements en scènes. Une scène se compose généralement de plusieurs éléments :

  • Un conflit, autour duquel s’articulent un début, un milieu et une fin
  • Un lieu
  • Une unité de temps

Pour comprendre, reprenons l’exemple de notre ami Harry.

L’événement « Harry va travailler et se fait renverser par une voiture » peut se décomposer de la façon suivante :

  • Chez lui, Harry se réveille, se rend compte qu’il est en retard pour aller travailler et se prépare à toute allure
  • Harry sort dans la rue, il traverse sans regarder et se fait renverser par une voiture

Détailler les scènes

Enfin, enrichissez vos scènes en indiquant toutes les informations qui vont vous permettre de vous y retrouver. Les personnages impliqués, le lieu de la scène, la date, l’objectif poursuivi par le protagoniste, ce qui se passe en parallèle mais n’est pas montré, des idées de dialogue, etc.

Par exemple, pour le tome 2 de Météorites je dois gérer une grande galerie de 15 personnages. Afin de m’assurer que chacun avait un rôle, une action ou au moins une réaction dans chaque événement du récit, j’ai construit mon plan en deux façons :

  • Une liste d’événements avec une colonne pour chaque personnage, qui indique ce que chacun fait dans chaque scène (ou pendant ce temps, s’il n’apparaît pas dans la scène). Ça peut simplement être « elle dort » s’il ne se passe rien d’autre. Ce travail m’a permis de réfléchir aux implications que chaque événement avait sur mes personnages, même quand ils sont absents, et de les faire intervenir de façon plus organique dans le récit. J’évite ainsi de les parachuter dans une scène sans la moindre idée de ce qu’ils faisaient avant ou après
  • La même liste d’événements, cette fois découpée en scènes focalisées sur mon héroïne

Excel : un logiciel d’écriture simple et gratuit

(Je parle d’Excel car je suis une habituée de la suite Microsoft, mais les autres outils de tableurs comme Google Sheets ou Numbers chez Apple ont les mêmes fonctionnalités.)

J’utilise Excel pour formaliser le plan de mon roman, car c’est un outil que j’ai toujours à portée de main et que je peux adapter très précisément à mes besoins. Je n’ai pas besoin de créer un compte ni d’être connectée à internet pour l’utiliser.

Pour structurer le plan de mon roman, il suffit de créer une ligne par scène et une colonne pour chaque type d’information que je veux apporter à mes scènes. Excel permet très facilement de mélanger les lignes (et donc les scènes), d’en ajouter ou d’en supprimer en fonction des besoins.

De plus, cet outil permet d’afficher beaucoup d’informations en même temps sur l’écran, contrairement à un traitement de texte comme Word qui sera plus linéaire et limité.

Pour vous donner un exemple, voici la nouvelle structure que j’ai utilisée pour refaire les plans de mes tomes 1 et 2 sur Météorites et que je vais appliquer aux aventures de mon ami Harry :

Structurer un roman avec Excel, un logiciel d'écriture simple et gratuit
Cliquez pour agrandir

Vous remarquerez qu’en construisant ce plan et en m’interrogeant sur l’objectif du protagoniste, j’ai apporté des couches de complexité à l’histoire.

Le tableau est organisé de cette façon :

  • N° du chapitre
  • Nom du chapitre
  • Description du chapitre
  • Nom de la scène
  • Description de la scène
  • Personnages impliqués
  • Localisation
  • Objectif / Intrigue
  • Commentaires / Idées

Dans l’exemple que je vous partage, j’ai créé deux scènes par chapitre mais il pourrait y en avoir davantage. Généralement, j’en compte entre 2 et 4 (au-delà, le chapitre devient trop dense).

Voilà ! Vous savez maintenant comment construire le plan d’un roman sur Excel.

Vous souhaitez utiliser mon modèle ?

L’accès est réservé aux abonnés de ma lettre d’information, la StreetLetter.
Rejoignez-les et accédez à d’autres outils d’écriture, comme le modèle de mes fiches de personnages 🙂 >> Cliquez ici pour vous abonner.


J’espère que ce nouveau modèle vous aidera à structurer efficacement votre roman. N’hésitez pas à commenter cet article si vous avez d’autres méthodes d’organisation !

9 commentaires sur “Outil d’écriture : Construire le plan d’un roman sur Excel (mise à jour)”

  1. Retour de ping : Outil d’écriture : Construire le plan d’un roman sur Excel – L'Astre et la Plume

  2. Retour de ping : Outil d’écriture : Créer ses fiches d’univers avec Excel – L'Astre et la Plume

  3. Retour de ping : Mes 4 outils indispensables pour écrire – L'Astre et la Plume

  4. Retour de ping : Le best-of de l’Astre et la Plume – L'Astre et la Plume

  5. Retour de ping : Outil d'écriture : Créer ses fiches d'univers avec Excel - L'Astre et la Plume

  6. Retour de ping : Ecrire un synopsis de roman : 7 erreurs à éviter - L'Astre et la Plume

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.