Ecriture : Bilan final du Camp NaNo de juillet

Je ne m’attendais pas, en me lançant dans ce Camp NaNoWriMo, à vivre un mois d’écriture aussi intense. Mais je ne savais pas que j’allais devoir finir les corrections du Page de l’Aurore en urgence, après avoir tranquillement révisé un ou deux chapitres par mois depuis janvier. J’ai largement, mais alors très largement dépassé mon objectif initial de 20 heures d’écriture.

Bilan final du Camp NaNoWriMo de juillet 2018

Les résultats

Les statistiques vous décriront clairement à quoi ce mois de juillet a ressemblé :

Statistiques finales du Camp NaNoWriMo de juillet 2018

Total : 57 heures

Comme vous pouvez le voir, sur la fin, je me suis un petit peu emballée ! J’avais oublié qu’écrire régulièrement deux à trois heures par jour fatiguait autant le cerveau. Et puis finalement j’ai repris le rythme, avec un beau pic à 4 heures par jour dont j’étais assez fière 🙂

Après avoir passé un peu de temps sur Météorites au début du mois, j’ai vite obliqué sur Le Page de l’Aurore quand j’ai appris que la deadline des corrections allait arriver plus vite que prévu. J’ai relu mes derniers chapitres en détails, intégré les remarques de mon éditrice, passé le tout par Antidote dans lequel j’ai enfin investi, et rererererelu l’ensemble pour un dernier peaufinage. J’avais envisagé de faire cette relecture finale sur ma liseuse pour prendre du recul mais j’ai finalement renoncé, j’avais un bon nombre de petites modifications à faire et ça m’aurait fait perdre du temps de toutes les noter à la main pour les reporter ensuite sur Word.

Grâce à mon travail sur Antidote, je suis passée en deux semaines :

  • De 123 000 mots à 120 250 mots (ça paraît beaucoup, mais au final ça ne représente que 130 mots en moins par chapitre)
  • De 9  030 phrases à 8731 phrases
  • De 71 phrases longues à 7 (soit des phrases de plus de 45 mots – non, les phrases longues ne sont pas un problème en soi, mais la plupart des miennes dénotaient plutôt un problème de construction qu’un style extraordinaire)
  • De 3 096 répétitions à 2 330
  • De 227 phrases à la voix passive à 197

J’espère que ça se ressentira dans le résultat final.

Et pour reprendre les statistiques proposées par Stéphane Arnier, voici le bilan de mon texte aujourd’hui :

Analyse statistique de style pour Le Page de L'Aurore

Pour une raison qui m’échappe, Antidote et Word ne comptent pas les mots de la même façon

Je suis heureusement surprise d’être dans la moyenne basse pour la plupart des paramètres étudiés, je pensais écrire des phrases longues et compliquées. Tant mieux si ce n’est pas le cas. Ici, j’ai mis le seuil à 35 mots pour identifier les phrases longues, c’est celui utilisé pour le calcul des moyennes de référence. Il y a certains paramètres que je n’ai pas pu mesurer avec Antidote, si vous savez comment faire n’hésitez pas à me le dire !

Pour reprendre les mots de Stéphane Arnier et expliciter la logique derrière ces calculs :

Qu’on soit d’accord : aucune statistique ne t’aidera à écrire une bonne histoire, à créer de chouettes personnages, ni même à « trouver ton style » ; en revanche, comme une prise de sang, certaines statistiques peuvent t’aider à prendre conscience de défauts dans ta façon de rédiger ; des faiblesses dont tu n’as parfois pas idée. […]

Attention : ce n’est pas un jeu, et « plus court » ne veut pas forcément dire « plus lisible ». Je rappelle que ces focus ne sont que des indicateurs de tendance qui servent à te faire prendre conscience des mécanismes de lecture/écriture pour améliorer ton style : ce ne sont pas des scores à battre. En l’occurrence, la lisibilité d’une phrase est tout autant affaire de structure que de longueur !

Je vous prépare pour la rentrée un article plus détaillé sur Antidote et ses avantages.

 

Comment ai-je vécu ce Camp NaNo ?

Ça a été un grand plaisir de me remettre à écrire aussi intensément, comme en septembre dernier. C’était un sacré marathon, j’ai dû dégager quelques soirées et week-ends pour me laisser le temps de m’y consacrer comme il fallait et j’en sors assez fatiguée, mais ça en valait la peine. Ces mois de camps sont décidément de très bonnes occasions pour se motiver à fond et abattre un grand travail.

La seule chose qui m’ennuie, c’est que je n’ai finalement pas pu avancer sur Météorites autant que je l’aurais voulu. En soi, ce n’est pas très grave puisque la priorité est de préparer la publication du Page de l’Aurore, mais j’ai quand même vraiment besoin de mettre l’intrigue de ce roman au clair. D’arrêter d’avoir l’impression d’être face à un champ de ronces qui change tout le temps de forme. Plus j’y réfléchis et plus je me sens perdue. Dès que je résous un problème, j’en découvre 3 autres, c’est décourageant. Je n’arrive pas à déterminer quel est le conflit principal ni à donner forme à l’antagoniste, les objectifs de mes personnages ne sont toujours pas clairs, l’histoire part dans plein de directions différentes sans que j’arrive à choisir laquelle traiter en priorité. D’ailleurs je pense que j’ai trop de personnages. Je ne sais pas comment m’y prendre pour débroussailler tout ça. Et je ne sais pas ce qui m’a pris de prévoir un tome 2. Help.

Voilà où j’en suis. J’aimerais bien me prouver à moi-même que je suis capable de construire une intrigue qui tient debout pour cette histoire sans sacrifier tout ce que j’ai envie de développer dedans comme thèmes et comme univers.

A vrai dire, je pense que j’ai un peu trop le nez en ce moment dans les conseils d’écriture divers et variés sur la structuration, les personnages, les mentors, les antagonistes, etc. J’intellectualise un peu trop cette histoire. Je crois que j’ai besoin de mettre mes prises de tête de côté, de me relancer dans l’écriture un peu plus à l’instinct et de voir ce qui se dégage.

 

Et maintenant ?

Je lève le crayon sur Le Page de l’Aurore et je passe la main à mon éditrice. La couverture, les corrections typographiques, la mise en page, l’impression, le contrat, … Tout ça va se faire progressivement dans les semaines qui viennent. Je vous tiendrai au courant s’il y a des actualités particulières.

De mon côté, j’ai des vacances bien remplies en perspective donc je passerai certainement moins de temps sur mon ordinateur à travailler mes romans. Je pense que je vais plutôt préparer mes articles de blog en avance pour la rentrée car les choses s’annoncent assez intenses. Je ne sais pas encore si je profiterai du NaNoWriMo de novembre pour reprendre l’écriture de façon plus sérieuse, j’ai déjà quelques week-ends de planifiés, donc on verra bien.

Je vais me détendre un peu 😉

0 commentaire pour “Ecriture : Bilan final du Camp NaNo de juillet”

  1. Je vois qu’il te manque certains chiffres : c’est vrai que ce n’est pas toujours facile de tout trouver dans les menus d’Antidotes, mais excepté les adverbes en -ment, toutes les stats y sont. De mémoire, les conjonctions et pronoms sont dans la rubrique « catégorie » (et en cliquant sur l’un ou l’autre, tu as le détails par type de conjonction ou de pronom). Pour les participes présent, je vérifierai, je ne sais plus trop (dans « conjugaisons » peut-être ?).
    Félicitations pour ce gros travail de juillet !
    🙂

  2. Waouh, félicitations ! Tu n’as pas chômé pour un mois de juillet^^.
    J’ai atteint mon objectif de 30h pour ce Camp NaNo, mais comme ça incluait le temps d’écriture de mes articles, je ne me suis pas trop foulée…
    Du coup il ne reste plus qu’à te souhaiter de très bonnes vacances pour te remettre de tout ce travail intense !

  3. tramesetencrage

    Bravo pour tout ce travail abattu ! ^^

    Concernant Météorites, te rappelles-tu l’idée originelle que tu avais eue ? Une phrase, un mot, qui résumait spontanément cette histoire ? Peut-être qu’en y repensant (après un de repos aussi !), cela te permettrait de pouvoir te recentrer sur ce qui compte vraiment pour toi concernant cette histoire ?

    [Personnellement, faire cela m’aide beaucoup pour mon roman : mes totems sont « Résistance » et « La vie est injuste » (dis comme ça, ça a l’air assez fun). Du coup, quand je sens perdue, je reviens vers eux et je me demande si mes personnages/évènements représentent bien une facette de ces idées. Oui je garde, non je jette ! Bref, j’espère ne pas t’avoir ennuyée avec cette énième astuce, chacun fonctionne différemment !]

    1. Merci pour cette suggestion ! En fait mes premières idées portent plutôt sur l’univers que sur l’intrigue, à la base je partais sur « un monde de dandys avec des météorites ». Un peu léger pour en dégager des thématiques auxquelles raccrocher l’intrigue …

  4. Retour de ping : 10 mois de blog – L'Astre et la Plume

  5. Retour de ping : Antidote, la Rolls des logiciels de correction – L'Astre et la Plume

  6. Retour de ping : Ecriture : Le complexe du manque d’idées – L'Astre et la Plume

  7. Retour de ping : Outil d’écriture spécial NaNoWriMo : le Word Crawl – L'Astre et la Plume

  8. Retour de ping : Tourner la page d’un roman (qu’on écrit) – L'Astre et la Plume

  9. Retour de ping : Tous mes articles – L'Astre et la Plume

  10. Retour de ping : Se sentir écrivain(e) – L'Astre et la Plume

  11. Retour de ping : À quelle heure de la journée écrire ? – L'Astre et la Plume

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.