3 ans de blog : bilan des surprises et des nouveautés

Et voilà, mon blog L’Astre et la Plume a atteint les trois ans d’existence !

À vrai dire, j’ai l’impression que cela fait bien plus longtemps. Sur certains aspects, je pense avoir trouvé un certain rythme de croisière, tandis que sur d’autres je suis en pleine phase d’exploration.

Est-ce que cette dernière année s’est déroulée comme prévu ? Absolument pas.

Malgré tout, animer ce blog reste avec l’écriture l’une de mes activités préférées au monde 🙂

2020 et ses rebondissements ont fait passer mon activité de blogueuse et de romancière dans une autre dimension.  Cette période d’automne est la bonne occasion pour en faire le bilan.

Bilan de 3 ans de blog d'écriture

3 ans de blog en chiffres

S’il y a bien une chose qui n’a pas changé depuis 3 ans, c’est ma passion pour Excel et pour les statistiques 😉


Voici les résultats de L’Astre et la Plume 2017-2020 (en comparant avec les chiffres de l’an dernier) :

  • (182) 236 articles, soit un total de tout de même 280 000 mots !
  • (11 000) 46 000 visiteurs et (29 000) 92 000 vues en cumulé (il va falloir que je prévoie quelque chose pour fêter les 50K et 100K)
  • 2435 commentaires
  • (9) 23 numéros de la StreetLetter et plus de (150) 485 abonnés

Comme vous pouvez l’imaginer, je ne me suis toujours pas remise de l’explosion de ces chiffres depuis l’an dernier.


3 ans de blog : évolutions et permanences

Ce qui ne change pas

Je citais dans mon bilan de l’an dernier toutes les choses que j’appréciais dans le fait de tenir un blog, choses qui font toujours ma joie aujourd’hui.

Certaines traditions se sont installées : les comptes-rendus des livres lus et des films ou séries vus chaque année, auxquels s’ajoutent maintenant mes listes de jeux vidéo testés, ceux de mes challenges de lecture, mes bilans de NaNoWriMo ou de CampNaNo quand j’y participe, etc.


Ni mon site d’autrice ni ma page Facebook n’ont connu de transformation depuis l’an dernier, tous deux conservant une activité des plus légères. Ce qui ne me préoccupe pas spécialement, dans la mesure où ce ne sont pas des canaux de communication prioritaires pour moi aujourd’hui et où j’investis peu d’efforts.

Ce qui se transforme

En revanche, j’ai enfin pris au sérieux deux autres canaux : 

  • Mon compte Instagram, dont j’ai changé le nom pour utiliser le mien, bénéficie maintenant d’une animation régulière et même d’un feed harmonisé. Surtout, j’ai complètement repensé les objectifs que je fixais à ce réseau. Je ne cherche plus à attirer du trafic sur mon blog, mais à créer un sentiment de communauté en montrant les coulisses de mon activité
  • Pinterest, qui est davantage un moteur de recherche et dont j’ai largement amélioré les résultats en étudiant son fonctionnement de plus près, comme je l’expliquais ici

Deux autres changements majeurs ont eu lieu cette année.

Le premier est le rythme de publication de mes articles, qui a été réduit à deux articles par mois. En effet, on m’a fait remarquer qu’ayant déjà plus de 230 articles à mon actif, je n’avais pas forcément besoin de continuer à produire autant de contenu 😉

En revanche, cette baisse s’équilibre avec une augmentation de la fréquence de ma newsletter, passée à une parution bimensuelle.

Le deuxième changement, qui me chagrine beaucoup plus, est la diminution frappante des interactions avec mes lecteurs. Que ce soit dû à la moindre fréquence de mes articles, à la prolifération d’autres blogs, comptes Instagram et chaînes YouTube sur l’écriture, ou à un effet naturel d’érosion de l’intérêt des lecteurs avec le temps, je reçois aujourd’hui beaucoup moins de commentaires que les précédentes années.

J’en suis très déçue, car ces échanges font partie de ce qui me plaît le plus dans le fait de tenir un blog d’écriture.

via GIPHY


3 ans d’écriture : bilans et projets

Le Page de l’Aurore, un an après la parution

Mon premier roman est sorti en mai 2019, soit il y a maintenant un an et demi. 

Le Covid 19 n’a évidemment pas arrangé ma petite maison d’édition et, avec la difficulté d’organiser des opérations de mise en avant comme des dédicaces ou des salons, les ventes n’ont pas décollé

Je regrette également que la version numérique du roman n’ait toujours pas pu voir le jour, mais ça devrait normalement être le cas dans l’année à venir. J’espère que ce nouveau format (et le prix réduit qui devrait logiquement aller avec) aidera mon petit Page à rencontrer de nouveaux lecteurs.

J’ai tout de même plusieurs raisons de continuer à me réjouir à son sujet !

  • Les événements reprennent en cette rentrée, avec la dédicace organisée début octobre à Chartres et surtout le Salon l’Autre Livre qui doit se tenir les 14 et 15 novembre à Paris et où je dédicacerai mon livre le samedi à 16h
  • Je continue à recevoir des retours très positifs de la part des lecteurs
  • J’espère ranimer l’intérêt autour du roman en étendant son univers, à travers le nouveau projet dont je vous parle un peu plus loin dans cet article

Météorites

Après de longs mois de réécriture et de corrections, le tome 1 de Météorites est enfin entre les mains de mon éditrice. J’espère recevoir un retour de sa part à la fin de l’année.


Quant au tome 2, j’ai redécouvert que lors de mon bilan de fin 2019, j’espérais avoir terminé le premier jet au mois de mars et envoyé le texte en bêta-lecture aux alentours de maintenant.

HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHhahahahahaha.

Haha.

Ha.

Vous l’aurez compris : on en est loin.

Mon premier jet a en fait explosé en plein vol au début de l’année, quand je me suis rendu compte que je n’aimais pas du tout la fin vers laquelle je me dirigeais. J’ai repris l’intégralité de mon plan pendant le confinement et je suis arrivée à la conclusion que je devrais (c’est original) tout réécrire.

Mon objectif à présent est d’arriver à la fin de l’année avec un plan très détaillé de chaque scène pour savoir exactement ce que je veux écrire et éviter les mauvaises surprises. Cet outil m’aiderait aussi à m’assurer qu’il n’y a aucun souci avec le tome 1 avant de lancer les préparatifs de la publication.

On verra si ce mode 100% Architecte me réussit !

Nouveaux projets en cours

Si je n’ai pas encore repris le travail sur Météorites-II, c’est parce que mon programme a été court-circuité par une super proposition reçue cet été : celle de participer à un recueil de nouvelles pour Noël, sur le thème de la romance. 

Je me suis lancée avec joie dans la préparation des synopsis pendant l’été, avant d’enchaîner sur la rédaction. La première nouvelle est quasiment prête et je suis actuellement en train de finir le premier jet de la seconde, qui sera plus longue et dans l’univers du Page de l’Aurore.

 Comme vous pouvez l’imaginer si vous avez suivi les LONGS processus d’élaboration de mes romans, il est tout à fait sidérant pour moi d’imaginer une histoire et de la voir publiée en moins d’un semestre. Et j’adore ça ! 😄 

L’exercice de la nouvelle est une chose à laquelle j’avais envie de m’essayer depuis longtemps et c’est extrêmement rafraîchissant de jouer avec ce nouveau format.

C’est aussi très encourageant, car c’est la première fois que je conçois de nouvelles histoires depuis que j’ai commencé à sérieusement me former aux techniques d’écriture (la rédaction du Page de l’Aurore et de Météorites ayant débuté respectivement en 2007 et en 2015)(quand je vous disais que c’était long ^^).

Et je suis très fière du résultat ! *sort les pompons*

via GIPHY

J’arrive à structurer proprement mes histoires, à nouer les fils de l’intrigue de façon cohérente, à construire mes personnages… C’est vraiment très satisfaisant. 

J’explique souvent qu’il y a peu de sentiments plus gratifiants que celui de terminer une histoire dont on est fier, eh bien, à ce compte-là, écrire des nouvelles risque de devenir une addiction.

En tout cas, j’ai vraiment hâte que ce recueil paraisse et de voir comment il sera reçu !

L’autre projet qui m’occupe actuellement est tout aussi imprévu et innovant. Il s’agit… de participer à l’écriture d’un jeu vidéo.

via GIPHY

Je ne peux encore vous donner aucun détail sur ce projet, dont j’ai découvert l’existence par hasard en prenant des nouvelles d’un ami et en découvrant qu’il se lançait dans cette aventure. Mais si les recherches de financement aboutissent, j’espère pouvoir vous en dire plus l’année prochaine !

En attendant, je suis en plein dans la constitution de fiches d’univers et de personnages (sur Excel, bien sûr), du synopsis général et de celui d’un futur trailer.

Et je me régale 🙂 


Vers une professionnalisation

Le plus grand changement qui a eu lieu cette année, c’est celui de mon état d’esprit.

Cela fait déjà quelque temps (depuis que j’ai commencé ce blog, en fait), que je rêve de faire de l’écriture mon activité principale. Mais jusqu’à présent, j’avais intégré l’idée qu’il me faudrait sans doute attendre et travailler une bonne quinzaine d’années avant de pouvoir espérer, si je réussissais à garder un bon rythme d’écriture et de publication, tirer un revenu vaguement décent de mes écrits.

Mais, comme pour beaucoup de monde, le confinement et ses questions existentielles sont passés par là. Et avec eux, outre des projets personnels de changement de mode de vie, le besoin de vivre d’une activité qui me plaise vraiment s’est imposé de plus en plus.

C’est ainsi que j’ai commencé à réfléchir sérieusement pour voir comment je pouvais :

  • Me former pour continuer à améliorer mon écriture
  • Développer mon lectorat
  • Et surtout (parce que bon, vivre de droits d’auteurs me semble toujours aussi inatteignable) créer une activité rémunérée autour de l’écriture

Les formations à l’écriture

C’est dans cette optique que je me suis mise à suivre les masterclass et ateliers de Cécile Duquenne (j’ai d’ailleurs encore deux formations qui m’attendent), que je suis les vidéos des cours d’écriture de Brandon Sanderson, que j’ai lu cet été de nouveaux livres sur l’écriture et que je viens encore de me procurer La Dramaturgie, d’Yves Taillandier. 

Même si je maîtrise de mieux en mieux les aspects théoriques, c’est important pour moi de connaître les ouvrages classiques sur le sujet. Et la répétition de ces idées, qui ne sont pas toujours simples à appliquer, ne fait jamais de mal.

Je me suis aussi exercée à la bêta-lecture, que ce soit auprès d’amies autrices ou sur le forum Cocyclics.

Enfin, mes nouveaux projets d’écriture s’inscrivent aussi très bien dans cette démarche, puisqu’ils me permettent de revenir aux fondamentaux.

Lancer ma propre activité

Pour me forcer à concrétiser mon rêve, j’ai même investi à la fin du premier semestre dans une formation très complète, sur un an, pour lancer une activité en ligne (si le sujet vous intéresse, il s’agit du Parcours, proposé par la blogueuse Cécile Bayard). 

Depuis plusieurs mois, je travaille donc à mettre au clair ce que je veux faire, à identifier le marché que je vise et à préparer mes futures offres.

Pour accompagner ces changements, j’ai d’ailleurs passé mon blog sur WordPress.org, avec sa nouvelle URL www.lastreetlaplume.fr, son nouveau look et tout un tas de petites améliorations que j’apporte progressivement (la dernière en date étant l’ajout de tables des matières dans mes articles).
Et j’ai créé ma microentreprise.

via GIPHY

Je commence aussi à chercher de nouveaux partenariats, comme celui avec Antidote dont j’ai pu faire bénéficier les abonnés de ma newsletter le mois dernier.

Déjà, je ne peux même pas vous dire à quel point je me fais plaisir en passant des heures à cogiter sur tous ces sujets ! Bien évidemment, c’est l’écriture qui m’attire, et plus exactement l’opportunité d’accompagner des auteurs qui galèrent et perdent leur motivation. 

Mes réflexions ont donné naissance au Trait de Plume, mon nouveau service d’accompagnement d’auteurs, qui démarre actuellement sa phase d’expérimentation grandeur nature ! 

via GIPHY

Je ne suis pas encore certaine de la forme finale que je donnerai à ce service, puisque je dois prendre en compte le fait que je travaille habituellement à plein temps. Mais je compte sur la session de test qui est en cours pour m’apporter les enseignements nécessaires. 

J’espère lancer mes premiers services de façon officielle avant la fin de l’année. 

Et, surtout, que vous serez là pour les étrenner 😉 


Encore merci à tous, chers lecteurs, pour me suivre depuis trois ans ❤️

Je vous souhaite beaucoup de réussite dans vos propres projets (n’hésitez pas à me les raconter en commentaire 😉)


Crédits image : Debby Hudson on Unsplash

8 commentaires sur “3 ans de blog : bilan des surprises et des nouveautés”

  1. Félicitations pour toutes ces bonnes nouvelles ! 🙂 J’espère que tes projets continuerons a se concrétiser, en tout cas, on sent ton implication dans tout ça ! 😉

  2. L’écriture d’un jeu vidéo ? Oulalala il faut aller sur ton blog pour avoir des nouvelles de ce genre 😮 ! Je vais bouder et plus harceler sur nos convs communes pour la peine (excel c’est tellement obscur pour moi que rédiger une fiche de perso ça relève de la sorcellerie hihihi)
    « pour les auteurs qui galèrent et perdent leur motivation » ma motivation il faudrait lancer un avis de recherche je pense dans mon cas. Je finirai presque par regarder un de tes livres sur la structure et les modèles de narration x)
    Sinon je suis vraiment contente de voir que tu vas bien et comment tes projets ne cessent de grandir et de se diversifier. C’est réconfortant de te voir plus épanouie et j’espère que cela continuera ! Hâte de voir Trait de plume prendre forme <3

    1. Merci beaucoup 😘 Le jeu vidéo j’en ai parlé aussi dans ma newsletter et sur Instagram. Mais c’est vrai que comme c’est arrivé de façon très inattendue et que je dois encore me pincer pour croire que c’est bien réel, j’en ai pas trop parlé autour de moi

  3. Bravo pour cette année et toute ton activité. On doit toujours revoir ses plans (dans l’écriture, le plan, ahah, bon…), mais après coup, c’est intéressant. Souvent on constate que la logique voulait qu’on passe par là.
    J’espère que dans 3 ans, je pourrai aussi faire un tel constat sur mon propre parcours. Bonne continuation 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.