Conseils d’écriture de professionnels #4 : la Lettre du Dimanche de « Écrire un roman »

Retrouvez les précédents articles de la série « conseils d’écriture de professionnels » ici (Writing Excuses), ici (Stephen King), et là (James Scott Bell).

Depuis plusieurs mois, je reçois chaque dimanche la newsletter du site bien nommé « Ecrire un roman », envoyée par l’auteur Éric Galland. C’est un rendez-vous que j’apprécie beaucoup, car chaque semaine apporte des réflexions et des conseils sur l’écriture qui sont variés, clairs, parfois surprenants, toujours pleins de bon sens. Recevoir ce mail le dimanche permet de le lire à tête reposée. Le fameux Eric propose aussi souvent des exercices concrets pour mettre en pratique ce qu’il explique.

Conseils d'écriture de professionnels : La Lettre du dimanche d'Eric, pour "Ecrire un roman"

Des conseils d’écriture aussi surprenants qu’intéressants

Voici quelques exemples des sujets abordés dans cette lettre :

  • La fiche de personnage, qui se doit d’être concise mais aussi concrète en apportant des détails et des anecdotes significatives sur le personnage. Mais au fait, savez-vous d’où vient le mot « anecdote » ?

La Lettre du dimanche de "Ecrire un roman" : qu'est-ce qu'une anecdote ?

  • Cultiver son sens de la mise en scène, en réfléchissant au sens des lieux qui nous entourent, aux choix qu’ils incarnent, aux émotions qui s’en dégagent
  • Renforcer son style d’écriture en diversifiant son vocabulaire, pour éviter les mots vides et les tournures alambiquées, et se donner la peine de trouver les mots justes. Sur ce sujet, il y a d’ailleurs une vidéo passionnante sur le travail des verbes que je vous encourage vivement à regarder !
  • Que faire quand son fichier d’écriture a disparu ?
  • Comment se mettre en scène en tant qu’auteur sur son site ou son blog
  • Un exercice d’écriture original, accessible à tous et très instructif (j’avoue ne pas l’avoir encore testé mais je me répète constamment que je devrais le faire) : choisir un grand texte littéraire et le recopier. À la main. Plusieurs fois. Après tout, les apprentis peintres s’exercent en copiant les tableaux des grands maîtres, alors pourquoi ne pas s’inspirer de leur méthode ? Pour moi qui ai tendance à lire un peu vite et à survoler parfois quelques passages, je pense que cet exercice m’aiderait à apprécier encore plus la beauté de certains textes qui m’ont marquée et à mieux comprendre comment ils sont écrits. Mais je procrastine. C’est mal.

 

« La première copie est une découverte. La plupart du temps, c’est agréable.
La deuxième copie permet de la redécouvrir. Si vous avez enchaîné, vous devriez vous souvenir de certaines tournures qui vous auront étonné, d’images, de verbes… Peut-être que votre esprit commencera à divaguer.
La troisième est plus dure. Votre cerveau s’affole. Vous devriez vous demander ce que vous faites-là. Vous vous posez des questions sur le bien-fondé de l’exercice. Sur la santé mentale de celui qui l’a inventé. Vous trouverez mille bonnes excuses pour ne pas continuer. Des trucs urgents qui traînent depuis trois semaines. Une faim subite et dévorante. Un besoin de vous dégourdir sous peine de mourir ankylosé…
C’est là que le vrai travail commence.
Chaque ligne est un coup de pioche. Plus vous creuserez, plus vous trouverez de l’or enfouie dans le charbon.

Faites-le une heure par jour, sur plusieurs jours. Une semaine de vacances par exemple.
Vous pouvez prendre une seule œuvre, plusieurs d’un même auteur ou un auteur différent chaque jour.
L’idéal est de choisir un passage qui forme une unité (une scène, une description, un dialogue…), mais ce n’est même pas nécessaire. »

 

Plus qu’une newsletter, l’occasion de lancer une conversation

Ce que j’aime particulièrement dans cette newsletter, au-delà de sa qualité, c’est qu’elle est écrite par un être humain à qui on peut répondre et qui est tout à fait ouvert à la discussion. Les dernières Lettres du Dimanche ont même porté sur l’analyse de profils d’auteurs, en étudiant les témoignages de lecteurs qui ont confié leurs difficultés d’écriture.

Une autre lettre était carrément provocatrice et portait comme titre « Désabonnez-vous ! » :

« Ça fait 200 semaines que j’écris des Lettres du Dimanche comme celle-ci.
Deux cents.
Et aujourd’hui, je vais être direct : ne lisez plus mes conseils.
Ils ne servent à rien.
Ces Lettres du Dimanche, je les soupçonne de vous entretenir dans un ronronnement.
Vous pourriez bien avoir lu des ANNÉES de Lettre du Dimanche : à quoi bon, si vous n’écrivez pas ?
J’irai même plus loin.
Car il ne s’agit pas seulement d’écrire.
J’en vois qui noircissent des pages et des pages. Mais, finalement, à quoi bon si c’est pour en rester au même point ?
Soyez honnête avec vous-même. Prenez votre inspiration maintenant.
Allez-y, retenez votre respiration, là maintenant, où que vous me lisiez.
Avant d’expirer, prenez une décision ferme : celle de progresser réellement, jour après jour.
Si vous avez expiré avant, désabonnez-vous. »

Voilà un mail qui a le mérite d’interpeller dans la torpeur du dimanche ! Le bon côté, c’est qu’à la fin de la lettre était proposé un formulaire à remplir pour se mettre des objectifs d’écriture, avec la promesse d’être relancé dans un certain temps pour voir comment on aurait progressé. Je l’ai envoyé, j’avoue ne plus être sûre de ce à quoi je me suis engagée mais je sais que je recevrai un nouveau mail un jour où je ne m’y attendrai pas, et ce jour-là, j’aurais intérêt à ne pas m’être trop tourné les pouces. Se fixer des objectifs c’est bien, mais c’est toujours mieux de s’engager formellement auprès de quelqu’un.

Si cette Lettre du dimanche vous intrigue, je ne peux que vous recommander de rejoindre le club de ses nombreux lecteurs 🙂

Au boulot !

 

Crédits image : Debby Hudson on Unsplash et le site « Ecrire un roman »

0 commentaire pour “Conseils d’écriture de professionnels #4 : la Lettre du Dimanche de « Écrire un roman »”

  1. Retour de ping : Mes blogs d’écriture préférés – L'Astre et la Plume

  2. Retour de ping : Tous mes articles – L'Astre et la Plume

  3. Retour de ping : Publication : Lutter contre le syndrome de l’imposteur – L'Astre et la Plume

  4. Retour de ping : Comment créer une newsletter – 2 : Quel contenu ? – L'Astre et la Plume

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.