Aller au contenu
Accueil > Publication & Promotion > Maisons d'édition & Auto-édition > Comment choisir le titre de son roman

Comment choisir le titre de son roman

Comment s’y prendre pour trouver le titre de son roman ? Parfois, il vient tout seul, comme une inspiration magique. Mais le plus souvent, les auteurs passent des semaines, voire des mois à y réfléchir, sans trouver de bonne solution. Il n’y a pas de recette toute faite pour trouver un titre de roman, mais quelques techniques peuvent vous guider dans vos réflexions, et surtout vous éviter de choisir le mauvais titre. Dans cet article, je vous explique tout ce que vous devez savoir pour choisir le bon titre pour votre roman.


trouver le titre de son roman

Pourquoi le titre du roman est-il important ?

Un titre de roman ne se choisit pas au hasard.

L’enjeu du titre de votre roman, c’est à la fois d’allécher les lecteurs à qui votre texte peut plaire, et d’avertir les autres que votre livre n’est pas pour eux.

Il doit pour cela remplir plusieurs critères, notamment :

  • refléter le genre du roman et l’âge du public auquel il est destiné (adulte, young adult, ou jeunesse)
  • donner une idée de ce dont parle le livre
  • insuffler un sentiment d’intrigue qui donne envie d’en savoir plus

Un titre de roman, c’est l’une des composantes de son marketing. Son association avec votre couverture doit permettre au lecteur de savoir clairement quel type de lecture l’attend : une romance de Noël, un thriller glaçant dans les sphères politiques, de la fantasy young adult, ou un conte pour enfants.

Rassurez-vous : vous n’êtes pas obligé·e de choisir le titre de votre roman dès le début de votre projet. S’il ne vous vient pas tout de suite, prenez le temps de préparer votre histoire, voire de rédiger tranquillement votre premier jet avant de vous en préoccuper.

Néanmoins, ne faites pas comme moi avec mon roman Météorites 😅

Ce titre de travail, que j’ai longtemps utilisé par défaut, ne correspond pas du tout au genre littéraire de mon roman (qui est entre la fantasy et le steampunk, alors que « météorites » évoque de la science-fiction). Pourtant, j’ai conservé ce titre pendant des années, tout au long de la correction et de la rédaction des deux tomes, et je l’ai beaucoup employé pour parler de mon roman autour de moi.

C’est vraiment une erreur de communication de ma part. Choisir le bon titre suffisamment tôt et communiquer un maximum dessus aidera vos futurs lecteurs à le mémoriser, et à attendre sa sortie avec d’autant plus d’impatience.

Maison d’édition ou autoédition : quelle influence sur le titre ?

Si vous prévoyez de chercher un éditeur traditionnel pour votre roman, sachez que le titre que vous choisirez sera susceptible d’être modifié par l’éditeur (parfois sans vous demander votre avis, ça dépend des maisons d’édition et des termes de votre contrat). Que ce soit pour correspondre à des tendances de votre genre littéraire, ou bien pour être plus explicite pour les lecteurs, par exemple.

C’est ce qui s’est passé pour mon premier roman, Le Page de l’Aurore : mon histoire s’appelait au départ Cœur de Lorelonne, du nom de mon personnage principal, et mon éditrice m’avait (gentiment) fait remarquer que ça n’évoquerait rien à personne.

Même Tolkien s’était fait imposer Le Retour du Roi, qu’il n’aimait pas parce que ça spoilait la fin de l’histoire (mais bon, manifestement, ça n’a pas empêché le roman d’avoir du succès 😉).

Mais un bon titre préliminaire peut aussi vous aider à attirer l’attention de ce futur éditeur, alors ne le négligez pas pour autant ! Soyez juste conscient·e de son aspect temporaire et ne vous y attachez pas trop – ou alors, préparez vos arguments pour le défendre.

En revanche, si vous choisissez de passer par l’autoédition, le choix du titre repose entièrement sur vous. Soignez-le bien !


La méthode pour trouver et tester votre titre

Vous ne savez pas par où commencer pour trouver le titre de votre roman ? Laissez-moi vous guider !

1. Cherchez des mots-clés

Identifiez des mots importants dans votre histoire et faites-en une liste aussi longue que possible : le nom ou la profession du protagoniste (ou de l’antagoniste), des noms de lieux, de créatures fantastiques, de pouvoirs magiques, des émotions particulières…

Pensez aussi aux thèmes ou aux symboles qui sont les plus présents dans votre roman, surtout si vous écrivez de la littérature blanche.

Une fois que vous avez votre liste, approfondissez-là en cherchant des mots dans le même champ lexical que vos mots-clés principaux.

Par exemple, à partir de « vampire », vous pouvez trouver « sang », « croc », « canine », « argent », « pieu », « ail », « Transsylvanie », « morsure », « démon », « tueur », « horreur », « cercueil », « ténèbres », « gothique »; « crucifix », « immortel », « damné », « prédateur »…

Ensuite, choisissez les mots les plus pertinents pour votre histoire et testez toutes les combinaisons possibles – n’hésitez pas à en imaginer plusieurs dizaines ! Plus vous aurez de choix, mieux ce sera.

Amusez-vous à façonner des jeux de mots, à trouver des titres à double sens qui pourront enrichir le thème du roman. Ou bien utilisez des oxymores en utilisant des termes en apparence opposés, ou des titres qui évoquent des choses impossibles.

Voici quelques exemples :

  • Les Groseilles de novembre
  • Étiquette et espionnage
  • L’Histoire Sans Fin – mais pourtant les histoires ont toujours une fin
  • Moi qui n’ai pas connu les hommes – euh comment ça ?
  • L’obsolescence programmée de nos sentiments – l’obsolescence programmée, ça s’applique plutôt aux ordinateurs ou aux lave-linges

1. bis Identifiez vos répliques marquantes

Une autre option pour cette première étape est de chercher les répliques les plus frappantes de votre roman et d’identifier celles qui feraient des bons titres.

Vous pouvez demander à vos bêta-lecteurs de vous signaler les phrases qui les ont le plus marqués.

Pour vos lecteurs, retrouver le titre du roman au cours de la lecture pourra être un clin d’œil apprécié.

2. Étudiez quels titres vous préférez

Si vous avez du mal à trouver l’inspiration, regardez dans votre bibliothèque et demandez-vous quels titres vous préférez. Attention, je dis bien quels titres, pas quels romans !

Est-ce que vous préférez les titres longs ou plutôt courts et cinglants ?

Les titres concrets ou plus poétiques ?

Ceux qui évoquent un lieu ? Un nom de personnage ?

  • Le Paris des Merveilles
  • La Brodeuse de Winchester

Les titres qui forment une phrase complète, avec sujet, verbe et complément ?

  • La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose
  • L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea
  • Eleanor Oliphant va très bien

Les titres formulés à la première ou à la deuxième personne ?

  • Je m’appelle Léon
  • Dieu et nous seul pouvons
  • Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

Les titres qui évoquent la forme du roman ou le type de narration ?

  • Lettre d’une inconnue
  • Les Mémoires du Grand Automne
  • Les Chroniques des Fleurs d’Opale.

Étudiez quels sont les types de mots qui sont utilisés dans vos titres préférés : des noms, des adjectifs, des verbes…

3. Analysez les conventions de genres

La plupart des genres littéraires ont des titres construits de façon similaire. Un titre de fantasy et un titre de thriller ou de romance n’ont souvent rien à voir.

Étudiez les titres des derniers best-sellers dans le genre littéraire de votre roman pour comprendre quelles sont les tendances à la mode. L’idée n’est pas forcément de les copier, au risque de vous fondre dans la masse, mais au moins de les connaître pour ne pas être complètement à côté de la plaque.

Quels sont les mots qui reviennent le plus souvent ? Quels sont les combinaisons grammaticales les plus fréquentes ? Voici quelques exemples :

  • Fantasy :
    • Mots-clés comme feu, dragon, trône, roi, reine, magicien…
    • Structure en « Un X de Y et Z » (Royaume de Vent et de colère, Un Palais d’Épines et de Roses)
    • Structure en « Le X de Y » (Le Seigneur des Anneaux, Le Trône de Fer, le Prieuré de l’Oranger)
    • Structure en « Nom & nom » (Shadow & Bone)
  • Science-fiction :
    • Champs lexical de l’espace
    • Titres courts, voire en un mot (Dune, Fondation, Hypérion)
  • Romance :
    • Prénoms du protagoniste
    • Titres en anglais
    • Champs lexical de l’amour
  • Littérature blanche : souvent des titres plus longs et plus abstraits

4. Éliminez les fausses pistes

Reprenez votre liste, et supprimez les options qui risqueraient d’induire les lecteurs en erreur, par exemple en évoquant le mauvais genre littéraire.

Dans Météorites, le pays de mon héroïne est régulièrement frappé par des astéroïdes qui s’écrasent sur terre et dévastent des villes entières. Ce n’était donc pas choisi au hasard, car c’est un élément crucial dans mon univers… Mais pour un lecteur qui ne connaît rien à mon histoire, ça n’évoque vraiment pas la fantasy ni le steampunk.

5. Évitez la ponctuation

Étudiez les titres des romans dans votre bibliothèque : je suis sûre que très peu d’entre eux comprennent des virgules, des points ou des parenthèses. Je vous conseille de vous en abstenir aussi.

Si certaines de vos options de titre contiennent de la ponctuation, elles sont probablement trop longues.

La seule ponctuation généralement acceptée est celle qui sépare le titre du sous-titre, mais elle n’aura pas à apparaître sur votre couverture.

6. Testez le référencement de votre roman

Cherchez sur Google et sur Amazon chacun des titres que vous envisagez, et voyez ce qui ressort.

Si l’un de vos titres est déjà pris par un autre livre populaire, un jeu vidéo, un film ou une série, renoncez-y. Pareil si votre titre correspond aux paroles d’une chanson connue.

Pourquoi ? Parce que quelqu’un qui chercherait le titre de votre roman n’arriverait jamais à le trouver, il tomberait forcément sur cette autre œuvre concurrente, et vous ne feriez pas le poids.

Vous risqueriez peut-être même d’avoir des soucis légaux sur la propriété intellectuelle.

En revanche, si vous découvrez qu’il existe un autre livre portant le même titre que le vôtre, mais qui a été publié il y a longtemps, par un auteur peu connu et dans un genre littéraire nettement distinct du vôtre, vous pouvez envisager de le conserver.

C’est important que votre livre soit facile à trouver par des acheteurs en ligne.

Pour la même raison, il peut être prudent d’éviter les titres de romans en un seul mot, surtout s’il s’agit d’un mot très commun comme « Le printemps », « La guerre » ou « Minuit ». Ce serait trop difficile de retrouver la page de vente de votre livre.

Par exemple, si je cherche sur Google « L’Île » (titre d’un roman de Robert Merle), je trouve :

  • Des adresses de restaurants
  • Un film russe qui n’a rien à voir

Tandis que si je cherche « Fortune de France » (également une saga de Robert Merle), je retrouve les romans en question – un peu cachés au milieu des classements des Français les plus riches, mais tout de même présents en première page.

Et la requête « En nos vertes années » (tome 2 de Fortune de France) renvoie bien la page Wikipédia du livre, sa page sur Babelio, sur la Fnac, sur Amazon, etc.

7. Demander l’avis de vos futurs lecteurs

Si vous avez encore plusieurs options disponibles entre lesquelles vous ne parvenez pas à vous décider, demandez à vos futurs lecteurs de choisir le titre qu’ils préfèrent !

Pour cela, vous pouvez :

  • Poser la question à vos bêta-lecteurs et leur demander quelle option correspond le mieux à votre histoire
  • Lancer un sondage via un article de blog (comme je l’avais fait pour Le Page de l’Aurore), une newsletter, ou sur les réseaux sociaux. Demandez quel titre donne le plus envie d’acheter le livre et de lire l’histoire, ou bien demandez quel type d’histoire vos abonnés s’attendent à lire avec chaque titre

L’avis de vos lecteurs pourra d’ailleurs vous surprendre. De plus, c’est une très bonne façon d’engager votre communauté et de mieux comprendre leurs attentes.

Bonus : choisir le titre d’une série

Si vous écrivez une série, c’est un peu la double peine 😅

En effet, vous devez à la fois trouver un nom pour la série dans son ensemble, trouver un titre pour chaque tome, et vous assurer si possible que les titres soient cohérents entre eux. Ils peuvent rimer ou avoir une structure similaire.

Voici quelques exemples :

  1. Série Twilight, de Stephenie Meyer : Fascination, Tentation, Hésitation, Révélation
  2. Série Harry Potter, de J.K. Rowling : tous les titres commencent par « Harry Potter et… » (Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, Harry Potter et la Coupe de Feu…)
  3. Série Le Protectorat de l’ombrelle, de Gail Carriger : Sans âme, Sans forme, Sans honte, Sans cœur, Sans âge

Les nouveaux titres de mes romans

Vous n’en pouvez plus de vous prendre la tête sur le sujet de vos livres ? Vous n’êtes pas seul·e !

Après m’être rendue compte que je ne pouvais pas conserver Météorites, j’ai moi aussi dû mener cette réflexion pour :

  • Trouver un titre pour remplacer le nom de Météorites en tant que série,
  • Un titre pour le tome 2, qui fasse écho à Cité de Foudre, celui du tome 1
  • Un titre pour Gisèle, mon nouveau projet, en tant que série
  • Un titre pour chacun des trois tomes que j’ai prévus, avec une cohérence entre les trois

Dans mes analyses, j’ai déterminé que j’aimais particulièrement les titres qui évoquent les lieux ou les personnages principaux du roman… Mais aussi les titres qui contiennent le mot « Lady » !

Voici le résultat.

  • Météorites devient Les Pérégrinations de Lady Vïnchka
    • Tome 1 : Cité de Foudre (ça, on ne change pas)
    • Tome 2 : Empire d’Orage
  • Gisèle devient Les Mécagiciennes
    • Tome 1 : Les Fiancées infortunées
    Et je ne vous révèle pas les titres suivants pour ne pas vous spoiler 😉

Choisir le titre de son roman n’a rien d’une science exacte, mais j’espère que ces quelques techniques vous auront donné de l’inspiration. Partagez-moi en commentaire les titres de vos romans et dites-moi comment vous les avez trouvés !


Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :