Structure de roman : le cercle narratif de Dan Harmon

Quelle structure narrative donner à son roman ?

Il existe une infinité de réponses à cette question.

Néanmoins, beaucoup d’histoires suivent des schémas classiques qui ont démontré leur efficacité, comme la structure en trois actes, le voyage du héros théorisé par Joseph Campbell, ou encore les sept étapes proposées par John Truby dans l’Anatomie du Scénario.


Pendant le confinement, j’ai rattrapé un grand retard dans ma culture personnelle en découvrant enfin l’excellente série Community, créée par Dan Harmon. Cette série met en scène une bande de losers qui tentent désespérément d’obtenir leur diplôme dans un « community college », en l’occurrence une university de seconde zone.

En plus de son humour génial et de ses nombreuses références à la pop culture, cette série se démarque (au moins pour ses 3 premières saisons) par des scénarios ultra-efficaces qui la rendent addictive.

Son créateur, Dan Harmon, a théorisé sa méthode sous la forme d’un cercle divisé en huit cadrans.

Découvrez comment définir la structure narrative d’un épisode de Community, ou de toute autre excellente histoire.

Structure de roman : le cercle narratif de Dan Harmon

Construire le cercle

Commencez par tracer un cercle.

Tracez un trait vertical au milieu.

Puis un trait horizontal, également au milieu (mais dans l’autre sens, du coup).

Écrivez les chiffres de 1 à 8 en commençant en haut du cercle et en suivant le sens des aiguilles d’une montre. Les chiffres 1, 3, 5 et 7 sont situés aux points où vos lignes croisent le cercle.

Voilà, vous avez la structure de votre histoire ^^


Les 8 cadrans du cercle narratif de Dan Harmon

Voici à quoi correspondent les 8 étapes :

  1. YOU : Un personnage est dans son environnement familier
  2. NEED : Il désire quelque chose, ou quelque chose ne va pas dans son quotidien. C’est la raison pour laquelle l’histoire va avoir lieu
  3. GO : Il franchit un point de non-retour et se retrouve dans un environnement étranger
  4. SEARCH : Il s’y adapte, s’entraîne, expérimente et traverse des épreuves
  5. FIND : Il trouve ce qu’il cherchait (même si ce n’est pas ce qu’il croyait chercher à la base). C’est un point pivot, une révélation, où le protagoniste fait un choix déterminant
  6. PAY : Mais il en paie le prix
  7. RETURN : Il retourne à son environnement de départ
  8. CHANGE : En ayant changé. La vie ne sera plus jamais pareille

Symétrie et mouvement

La force de cette méthode tient à la fois dans sa symétrie et dans la notion de cycle, de retour au point de départ.

Il y a d’abord une symétrie horizontale. Le cadran supérieur du cercle se déroule dans l’environnement familier, l’ordre. Le cadran inférieur est consacré à l’inconnu, au chaos. On peut aussi y voir une opposition entre la vie et la mort, entre le conscient et l’inconscient, entre le monde réel et le monde fantastique.

Le mouvement entre ces deux états crée une symétrie verticale, avec d’abord une descente, puis une renaissance.

Le passage de la moitié supérieure à la moitié inférieure, et inversement, implique généralement un conflit avec un antagoniste externe. Le passage de droite à gauche, à l’inverse, représente plutôt le conflit interne du personnage.

Notez qu’il ne s’agit que d’une symétrie de structure et pas de longueur du texte : les parties 1, 2, 7 et 8 sont généralement assez courtes dans un roman, tandis que les autres sont détaillées plus longuement et comprennent l’essentiel des péripéties.

Note intéressante : si vous avez plusieurs personnages principaux, chacun aura son propre cercle, en plus du cercle global de l’histoire.


Exemples d’application du cycle narratif

Pouvez-vous penser à des exemples d’histoires auxquelles ce schéma s’applique ?

Prenons, au hasard, Le Seigneur des Anneaux :

  1. YOU : Frodo vit sa vie tranquilou en Comté
  2. NEED : Mais il aimerait bien partir à l’aventure avec Gandalf
  3. GO : Il se retrouve chargé de l’Anneau et doit parcourir le vaste monde pour le mettre à l’abri/le détruire
  4. SEARCH : Il trouve le soutien de la Communauté pour accomplir son périple
  5. FIND : Il porte l’Anneau jusqu’à la Montagne du Destin
  6. PAY : Mais l’Anneau l’a corrompu et, alors qu’il frôle la mort, il regrette d’avoir quitté la Comté
  7. RETURN : Il regagne la Comté, chargé d’honneurs
  8. CHANGE : Mais la quête l’a trop affecté et il décide finalement de partir pour les Havres Gris

Ou, dans un tout autre style, Des Fleurs pour Algernon (attention spoilers) :

  1. YOU : Charlie Gordon, qui souffre de retard mental, vit sa vie d’apprenti dans une boulangerie
  2. NEED : Mais il rêve de « devenir intelligent »
  3. GO : Il fait l’objet d’une expérience chirurgicale qui augmente son QI de façon exponentielle
  4. SEARCH : Ses capacités intellectuelles augmentent peu à peu, sa mémoire se réveille
  5. FIND : Charlie dévore des tonnes de connaissances, découvre le monde avec un enthousiasme immense et se fait des amis
  6. PAY : [SPOILER – surlignez pour lire] Mais son intelligence devient trop supérieure, il suscite envie et jalousie chez les personnes qu’il aime et est hanté par les souvenirs de son passé
  7. RETURN : [SPOILER] Comme pour Algernon, la souris qui a servi de cobaye avant lui, Charlie se met à souffrir de dégénérescence cérébrale
  8. CHANGE : [SPOILER] Il retrouve son ancien niveau intellectuel, mais décide d’aller désormais vivre dans un asile pour ne pas subir la pitié de son entourage

Comme vous le voyez, cette structure s’adapte à des histoires bien différentes et n’oblige donc pas du tout à créer des scénarios convenus ou ennuyeux. 
Le changement d’environnement ne s’applique pas uniquement à des déplacements physiques.

D’ailleurs, vous aurez sans doute remarqué que ce cercle reprend, recoupe ou complète d’autres structures narratives bien connues. 

Vous pouvez aussi essayer avec Star Wars, Harry Potter ou Zootopie, par exemple. 

Maintenant, à vous de vous l’approprier !

Dan Harmon et son cercle dans "Les Simpson"
Dan Harmon et son cercle dans « Les Simpson »

Bien entendu, cette méthode n’en est qu’une parmi d’autres, elle n’a rien d’obligatoire.

Cependant, si elle vous plaît, je vous encourage à la tester pour voir si elle peut fonctionner pour vous. Sinon, essayez peut-être une autre méthode (hakuna matata) ou inventez la vôtre !

Pour découvrir plus de conseils de professionnels de l’écriture, n’oubliez pas de vous inscrire à ma newsletter 😉 >> Par ici !


Crédits image : Erlend Ekseth on Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.